Inkblood.net

[Poème] L’épée

L’épée

Je lâche des vents déchaussant les dents,

Je lâche des vents apeurant les enfants

Je fais des pets qui font pleurer,

Je fais des pets qui font gerber

J’émets des prouts qui vous dégoutent,

J’émets des prouts qui vous déroutent

Après mes gaz ça sent la vase,

Après mes gaz, on déménage

Mes flatulences tancent l’odeur rance,

Mes flatulences tuent l’existence

Ces ballonnements sont châtiments,

Ces ballonnements punissent les gens

Mais j’aime sniffer mes pets,

Remuer la couette et voir les mouches tomber

Manger plein de choucroutes,

Afin d’ensuite humer mes prouts

Sourire en éventant mes vents,

Puis enfin rire comme un dément

De bien renifler mes gaz,

Il faut le dire c’est ça l’extase

C’est renier ses ballonnements,

Qui fait là de vrais puants

D’encaisser les flatulences,

Là est vraiment l’impudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
©Inkblood 2021