Ces Momies « parfaitement » conservées…

Rosalia Lombardo l’ange de Palerme

rosalia-lombardo

Au début du XVIIe siècle, le cimetière du couvent des frères Capucins de Palerme commence à être rempli, les moines décident donc d’entamer la construction d’une crypte dans les profondeurs du couvent.

« Les corps subissaient un processus de déshydratation, avant d’être lavés au vinaigre  après huit à douze mois. Certains étaient embaumés, tandis que d’autres étaient enfermés sous scellé dans des cabines de verre. Les moines étaient conservés avec leurs vêtements de tous les jours, et parfois avec les cordes qu’ils avaient portées en pénitence. » (Source Wiki)

À l’origine, les catacombes ne devaient contenir que des moines, mais l’aristocratie sicilienne fera des pieds et des mains pour avoir des places si privilégiées, et surtout, espérer obtenir une conservation du corps pratiquement parfaite, grâce à la technique de momification et l’humidité conservatrice de la crypte.

En tout plus de 8 000 momies sont disposées le long des murs de la crypte de Palerme. Les galeries sont divisées en plusieurs catégories : Hommes, Femmes, Vierges, Enfants, Prêtres, Moines et Professionnels. Certains corps sont mieux préservés que d’autres, et certains sont figés dans une pose particulière. Ainsi peut-on voir entre autres, deux enfants assis ensemble sur une chaise berçante.

Mais la plus impressionnante, celle qui fit le plus parler d’elle par son état quasi parfait de conservation, c’est la petite Rosalia Lombardo.  Une des dernières personnes inhumées. Le dernier sera frère Ricardo en 1871. Mais quelques derniers enterrements non cléricaux auront lieu jusqu’en 1920. Rosalia Lombardo née en 1918, meurt à 2ans d’une bronchopneumonie, ce qui rendit fou de chagrin son père. Celui-ci, décida de quérir l’aide d’un embaumeur réputé, Alfredo Salafia, puis d’enterrer sa fille sous verre dans la crypte. Son corps, qui semble toujours intact, repose dans un cercueil de cristal à l’intérieur des catacombes capucines de Palerme. Les rayons X ont montré que le cadavre est incroyablement préservé, avec des organes en excellent état. De plus, elle est la seule à être dans un si bon état de conservation, les momies autour d’elles étant dans des états beaucoup moins conservés.

70_embalmed_rosalia_lombardo

Stupéfiant pratiquement 100 ans après ! Un anthropologue sicilien, Dario Piombino-Mascali  s’est posé la question de savoir comment un tel exploit pouvait être possible. La solution vient du procédé utilisé par l’embaumeur, Mr Salafia. C’est grâce à un mélange chimique que le petit ange en est resté un ;

Une seule piqure de formaldéhyde, glycérine, sels de zinc, alcool et acide salicylique […] Salafia a sans doute rajouté un traitement de paraffine pour donner au cadavre un aspect vif en préservant l’effet de douceur de la peau du visage de la petite fille. En fait, l’embaumeur était connu pour être très attentif à l’aspect esthétique des défunts.

Les catacombes sont toujours ouvertes au public pendant les horaires de visite. Les photographies sont interdites car elles abiment les corps. De plus, dans les années 1980, on s’est aperçu que le gaz carbonique dégagé par la respiration des touristes et l’éclairage donné par l’ouverture de fenêtres dans les parties hautes ont irrémédiablement modifié l’atmosphère propice à la conservation des corps, qui sont aujourd’hui très dégradés…

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Catacombes_capucines_de_Palerme

http://www.suite101.fr/content/la-belle-au-boi-dormant-enfant-momie-a-palerme-a2221

http://www.suite101.fr/content/bebe-momie-le-mystere-rosalia-lombardo-devoile-a2340

 La plus Bolchevik : Lénine

Lenine-momie

Vladimir Ilitch, plus connu sous le nom de Lénine (1870/1924), fondateur du parti bolchévique et un des leaders de la révolution d’Octobre.

Il est considéré comme l’un des hommes les plus importants de Russie, son cerveau sera d’ailleurs extrait de son cadavre avant qu’il ne soit inhumé pour que les scientifiques décèlent le pourquoi de son supposé génie, sans trouver quelque chose de convaincant au passage…

Après sa mort (qui serait dû à plusieurs attaques causées par la balle qu’il reçut dans le cou durant une tentative d’assassinat ou par la syphilis), un mouvement russe a pour projet de le faire cryogéniser afin de le ressusciter dans le futur.

Le projet sera un échec total. Le corps sera finalement embaumé et exposé dans un mausolée sur la Place Rouge à Moscou, chose que Lénine ne voulait sous aucun prétexte, selon lui ce ne sont pas les hommes, mais les idées qui doivent être conservées. (source Wikipédia).

 

Afin de rendre le père d’Octobre rouge immortel, l’embaumeur Vorobiov Rozanov a agi ainsi :

· Retrait des viscères
· Lavage de la cage thoracique à l’eau distillée
· Fixation des tissus au formol

Puis il mit au point le liquide d’embaumement dont la formule fut sans cesse améliorée et toujours tenue secrète.
Le corps devait être immergé, dans une baignoire en verre, le métal pouvant réagir avec le liquide.
Malheureusement, le liquide malgré une forte concentration en alcool, ne pénétrait pas suffisamment les tissus, il fallait envisager de lacérer la peau sur le ventre, les épaules, les cuisses, le dos, les paumes et les palmes des doigts, pour améliorer l’absorption.
L’opération fut effectuée avec succès.
Une fois que les tissus avaient retrouvé leur élasticité originelle, il fallut rendre au corps sa couleur d’origine : les taches sont traitées par application d’acide acétique, la couleur de la peau est rendue grâce au peroxyde d’hydrogène, les traces de moisissures sont éliminées à la quinine ou au phénol.
Enfin, les lèvres furent suturées, des prothèses furent installées à la place des yeux pour que les orbites ne s’enfoncent pas dans le visage, puis les paupières furent rabattues et cousues.

Source : http://vladimirlenine.voila.net/doc/page1.html

staline_corps_lenine

Staline a bénéficié du même traitement d’embaumement. Exposé aux côtés de Lénine dans le mausolée de la place Rouge, il en est déplacé en 1961 pour être enterré entre le mausolée et le mur du Kremlin, dans ce qui deviendra un petit cimetière des hauts personnages de l’URSS.

Mais Lénine lui, est toujours bien  là. Toujours couché dans son tombeau, où il demande un entretien constant pour rester intact. Son sarcophage doit être maintenu à une température de 16 °C et une humidité de 80/90 pour cent. Lenine a besoin de crème hydratante appliquée sur ses traits, et les conservateurs injectent tous les jours des liquides d’embaumements. Une fois tous les 18 mois, il reçoit un bain de produits chimiques spéciaux tandis qu’on repasse son costume.

À noter qu’à l’inverse de la petite Rosalia, Lénine doit bénéficier de soins constants.

stalin-dead

Plus d’infos :

http://vladimirlenine.voila.net/index.html
http://www.dailymotion.com/video/x3ovt4_la-momie-de-lenine-2eme-version_music

 

La plus malmenée : Eva Péron

Eva-Peron-cercueil-de-verreLe cadavre préservé de la célèbre première Dame d’Argentine a eu un parcours tumultueux. Le corps d’Eva « Evita » Peron a été embaumé presque immédiatement après sa mort en 1952 par le Dr Pedro Ara, un expert dans «l’art de la mort », en utilisant une technique spéciale qui consiste à remplacer son sang avec de la glycérine et de perfuser son corps avec de la cire, lui donnant ainsi un aspect très réaliste décrit comme un «sommeil artistique ».

Hélas, ça ne s’est pas avéré être une sieste de tout repos. En 1955, une dictature militaire a pris le pouvoir en Argentine et a imposé l’interdictiondu Péronisme. Le cadavre d’Evita est volé et personne n’a idée du lieu où il pourrait être pendant 16 ans, jusqu’à ce qu’il soit révélé être enterré dans une crypte à Milan, en Italie. Evita a été exhumée en 1971, pris en Espagne, puis de retour en Argentine en 1974. Là elle sera finalement enterrée dans la tombe familiale des Duarte dans le cimetière de La Recoleta, à Buenos Aires, où elle demeure encore aujourd’hui.

Son corps embaumé a été décrit par un expert, le Dr Bob Brier comme le «gold standard» de la momification.

Eva-Peron-cadavreevaperonsbody

Plus d’infos:

http://bloganatomia.wordpress.com/2011/04/12/les-aventures-post-mortem-de-la-depouille-deva-peron/

 

La plus Sainte : Marie Bernadette Soubiroux

14146524sainte-bernadette-soubirous-jpg

Sainte Bernadette est née Bernarde-Marie Soubirous (Maria Bernada Sobirós en Occitan) le 7 Janvier 1844 et est morte le 16 avril 1879. Elle été la fille d’un meunier de la ville de Lourdes dans le sud de la France. Du 11 Février au 16 Juillet 1858, elle a rapporté dix-huit apparitions d’« une petite demoiselle. » Malgré le scepticisme initial de l’Église catholique, ces revendications ont finalement été déclarées être digne de foi, après une enquête canonique, l’apparition est connue comme « Notre-Dame de Lourdes«  la Vierge Marie.

Atteinte d’une tuberculose pulmonaire, et souffrant de son asthme chronique contracté lors de la grande épidémie de choléra dans les Hautes-Pyrénées, elle meurt au couvent Saint-Gildard de Nevers à 35 ans.

Pour les besoins du procès en canonisation, son corps doit être reconnu. Son cercueil sera ouvert trois fois et son corps retrouvé intact. Lors des exhumations, son corps fut lavé et le contact avec les « détergents » aurait noirci la peau : le corps de la vénérable Bernadette est intact, le squelette complet, les muscles atrophiés, mais bien conservés ; la peau parcheminée paraît seule avoir subi l’humidité du cercueil. Elle a pris une teinte grisâtre et est recouverte de quelques moisissures et d’une certaine quantité de cristaux de sels calcaires (Dr Talon et Dr Comte, chargés de l’examen du corps après 1923, cités par Dominique Lormier dans Bernadette Soubirous, éd. CMD, 1999). Dans le même livre, on apprend que, quelques années plus tard, la peau de Bernadette a noirci. Le visage de Bernadette et ses mains ont donc été recouverts d’un très fin masque de cire pour la présentation publique.

Sainte-Bernadette-Soubirous--4----Copie

Son corps repose dans une châsse de verre et de bronze dans la chapelle de l’Espace Bernadette à Nevers.

Le 8 Décembre 1933, elle a été canonisée comme sainte par l’Église catholique.

Sainte_Bernadette_Soubirous_chasse

Autres Saints chrétiens « parfaitement » conservés ici :

http://existence-de-dieu-preuves.blogspot.com/2009/06/certains-corps-de-saints-chretiens.html

Plus d’infos :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernadette_Soubirous

 

Le Plus Spirituelle : Dashi-Dorzho Itigilov

dashidorzhoitigilov03Un lama bouddhiste bouriate de la tradition bouddhiste tibétaine, Dashi-Dorzho Itigilov a été le 12e dalaï Pandito Khambo, essentiellement le Dalaï-Lama de la langue russe bouddhiste, de 1911 jusqu’à 1927. Mais il est encore plus célèbre pour être peut-être la momie la plus embarrassante de toutes.

Sentant que sa fin était proche à 75 ans, Itigilov demanda à ce que son corps soit enterré dans la pause ou il demeurerait mort, avant d’aller prendre la position du lotus pour méditer. Là il expira tranquillement quelque temps plus tard. Comme il l’avait demandé, il fut inhumé exactement comme il était prostré, dans une boîte de pin dans un cimetière de KhukheZurkhen.

Lorsque les moines bouddhistes vérifièrent le corps en 1955 et en 1973, celui-ci était étonnamment conservé. Le phénomène a été gardé secret par les autorités communistes, et Itigilov fut seulement exhumé et révélé au monde peu d’années après l’éclatement de l’URSS en 2002. Il reste apparemment « dans l’état de quelqu’un qui serait mort il y a 36 heures. » Il a encore ses muscles, des tissus mous et sa peau.

dashidorzhoitigilov01Nul ne peut être sûr de savoir comment cette momification naturelle est survenue, les bouddhistes croient qu’il serait un événement divin. Des niveaux anormalement élevés de brome (Terme de chimie. Corps simple, métalloïde, intermédiaire au chlore et à l’iode, et découvert en 1826 par Balard.) dans la peau et les muscles d’Itigilov est la meilleure explication que les scientifiques ont été jusqu’ici en mesure d’offrir.

dashidorzhoitigilov04

Source en plus :

http://bloganatomia.wordpress.com/2011/03/31/le-corps-du-chambo-lama-dashi-dorzho-itigilov/

La plus « cool » : Jeremy Bentham

Jeremy_Bentham_Auto-Icon-3Jeremy Bentham était un prédicateur de l’utilitarisme qui prônait l’abolition de l’esclavage, plus de droits pour les femmes et les homosexuels, une plus grande liberté d’expression et la fin de la peine capitale.

Il était un personnage fascinant dans la vie. Aussi bien pour son travail de pionnier sur les opinions libérales que pour le spectacle bizarre qu’il demanda pour sa mort. Bentham voulait d’abord que son corps soit disséqué dans le cadre d’une conférence publique d’anatomie (pas très en vogue à l’époque, mais utile pour la science). Puis il voulait que sa tête soit momifiée et placée sur son squelette dans une vitrine en bois appelé « Auto-Icon ».
Ses souhaits ont été respectés, mais le travail de momification fut bâclé, la tête de Jeremy ne tenait pas en place. Un remplacement en cire fut créé sur le dessus du corps composé de certains des vêtements de Bentham farcie avec de la paille sèche. L’Auto-icon est à l’University College depuis 1850.
La tête mal momifiée de Bentham était initialement affichée sur le plancher entre ses pieds, mais elle fut enlevée, après être devenue l’objet de farces estudiantines un peu trop souvent.

Jeremy_Bentham_Auto-Icon-2La tête est en cire

Plus d’infos :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeremy_Bentham

 

La sacrifiée : la momie Juanita

momia_juanita_arequipa

En 1995, la momie inca surnommée Juanita fut découverte au Pérou, près d’Arequipa, par l’anthropologue et andiniste Johan Reinhard. Elle se trouvait à environ 6 300 mètres d’altitude, sur le volcan Ampato, et ne put être découverte que grâce à la fonte de cinquante mètres de glace due à l’éruption d’un volcan voisin. Le corps de la jeune fille, vieux de plus de 500 ans, est remarquablement bien préservé (d’abord par la glace, aujourd’hui artificiellement) et peut parfois être vu au musée Santuarios Andinos d’Arequipa. (Source Wikipedia).

D’après National Geographic, juin 1996, “Peru’s ice maidens” par J. Reinhard et Cordillères andines par Bernard Francou et Patrick Wagnon

De Cuzco jusqu’au sommet de l’Ampato, le voyage de Juanita a pris plusieurs mois. Elle a grimpé le chemin escarpé qui monte le long du flanc ouest du volcan. Elle était sans doute accompagnée de prêtres, de musiciens, de membre de sa famille et d’hommes chargés de conduire les lamas qui transportaient sur leurs dos les offrandes et tout ce qui était nécessaire à un voyage de plusieurs jours en montagne.
Des piquets en bois, de la corde et des lambeaux d’étoffes ont été retrouvés, ainsi que des poteries pour préparer les repas. On a également trouvé des traces du passage des lamas.
La fatigue du voyage, l’altitude et le froid, peut-être anesthésié par un breuvage fort ou une drogue, tout cela aura entraîné l’adolescente dans un état d’inconscience.
Après la cérémonie, ils ont installé la dépouille de la fillette en position fœtale comme c’était la coutume, disposant autour d’elle ses objets familiers.

Plus d’infos :

http://veroeddy.over-blog.com/categorie-11039094.html

http://www.liberation.fr/sciences/0101169260-juanita-la-momie-inca-mourir-pour-le-soleil

La plus vieille : Lady Dai (Xin Zhui)

Lady-Dai

En 1971, des travailleurs chinois creusèrent un abri antiaérien près de la ville deChangsha quand ils découvrirent un énorme tombeau de la dynastie Han. Il contenait plus de 1000 artefacts bien préservés, ainsi que « le cadavre le plus parfaitement préservé jamais trouvé ». Le tombeau appartenait à Xin Zhui, épouse du marquis de Han. Ils sont morts entre 178 et 145 av. J.-C., autour des 50 ans.  

Son corps est si bien conservé que quand il a été autopsié les experts avaient l’impression qu’elle était morte récemment. Sa peau était souple, les membres pouvaient être manipulées; les organes internes, les cheveux étaient intacts. Les restes de son dernier repas ont été trouvés dans son estomac et le sang encore rouge dans ses veines. Les examens ont révélé qu’elle souffrait de parasites, de douleurs lombaires et des artères obstruées. Son cœur était gravement endommagé (maladie cardiaque provoquée par l’obésité, le manque d’exercice et une alimentation trop riche). Elle était en surpoids à l’heure de sa mort.

-Xin-Zhui--Lady-dai

Évidemment, au bout de 2 000 ans…

Le «mystère de la Dame Dai » n’a pas encore été résolu. Les scientifiques pensent que ce qui a pu contribuer à son salut durant 2000 ans serait les 22 robes de soie et de chanvre et aux 9 rubans de soie qu’elle portait. Elle était emballée avec de nombreux vêtements dans le cercueil, qui était parfaitement étanche et à l’abri de l’air. Il y avait des tombes intérieures et extérieures, qui étaient à plus de 50 pieds sous terre ainsi que les quatre cercueils dans lesquels elle fut enterrée (l’un dans l’autre). Cependant, certains scientifiques pensent que la véritable clé de son salut réside dans le mystérieux liquide rougeâtre non identifié trouvé dans le cercueil, intensifiant le mystère. Deux autres tombes contenant des corps dans un état de conservation similaires ont été trouvées près de Lady Dai Sui Xiaoyuan et Ling Huiping. Son corps se trouve actuellement au Musée de la province d’Hunan.

Source :

http://listverse.com/2009/12/24/top-10-famous-mummified-bodies/

Source en plus :

http://heritage-key.com/world/modern-mummies-10-surprising-personalities-who-refused-lie-down-and-play-dead

 

IKB

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*